Deuil

Nos équipes vous accompagnent dans l’épreuve.

N’hésitez pas à prendre contact avec un membre de l’équipe près de chez vous :

Deuil

Claude Laye48 les haies neuves - Jaudrais02 37 29 07 83
Claire GautierL’Erable - Digny02 37 29 05 49
Bernard, Claudine PerretLa Jaltière - Lamblore02 37 37 65 96
Raymonde Lereau9 rue du gros chêne - La Loupe02 37 37 66 70
Marie Vanden…1 av Horicon - Senonches02 37 37 74 58
Marie odile JahandierAv. général de Gaulle - Lamblore02 37 37 50 00
Anne JallotLieu dit Motte - Lamblore06 22 15 00 70
Ivone Da SilvaCottin - La loupe06 19 48 10 50

Un décès est pour une famille un moment très difficile de l‘existence. La disparition d’un proche est perçue comme un déchirement, elle laisse désemparé et parfois révolté devant la mort. On est souvent conduit à se poser des questions sur le sens de sa propre vie et sur Dieu.

Comment faire ?

La première démarche à faire est de contacter une société de pompes funèbres de votre choix ; c’est elle qui à votre demande contactera la paroisse du lieu des obsèques.

Jean-Rigal-reflexion-sur-la-celebration-des-obseques_article_popin

Les familles qui souhaitent une cérémonie religieuse attendent que l’Église  :

donne un sens à l’événement de la mort, qu’elle dise une parole sur le défunt, qu’elle pose des gestes qui l’honorent, qu’elle propose une parole d’espérance et qu’elle les accompagne dans leur deuil.

La cérémonie religieuse rappelle, au moment de sa mort, la dignité de chaque homme quoi qu’il se soit passé dans sa vie. Elle est un moment favorable pour réfléchir au sens de la vie et à la destinée humaine. Elle est l’occasion du rassemblement de la famille et des amis du défunt, parfois de retrouvailles et même de réconciliation. Elle aide à commencer le deuil : accepter de perdre la relation passée avec le défunt pour entrer dans une nouvelle relation. On ne peut plus le voir ni le toucher, pourtant la foi nous révèle qu’une relation se poursuit au-delà de la mort comme un cœur à cœur, une prière.

Par la foi, le chrétien regarde le Christ comme le premier ressuscité. Il sait que depuis son baptême, il est associé à la mort et à la résurrection de Jésus.

« Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra.»

Préparer les obsèques

L’Église catholique est témoin de la vie, de la mort et de la résurrection de Jésus, Fils de Dieu fait chair. Aussi prend-elle soin au travers des obsèques religieuses de témoigner combien la personne défunte, plongée par le baptême dans le mystère de la mort du Christ, est appelée à passer avec lui dans la vie en plénitude avec Dieu.

Le rituel des funérailles aide la famille, les amis et la communauté chrétienne à vivre ce passage de la mort à la Vie.

Rassemblés avec ceux qui sont dans la peine (signe de notre solidarité humaine) et dans l’église (signe de la présence de Dieu avec nous), nous y accueillons la Parole d’espérance des Écritures Saintes. Paroles d’espérance qui renouvellent et revigorent notre foi.

Ensemble, nous prions Dieu pour implorer sa miséricordeà l’égard du défunt et pour nous-mêmes. Nous lui demandons aussi force et courage pour tous nos frères et sœurs qui sont dans le deuil. Ensemble, nous rendons grâce pour l’amour que Dieu a manifesté dans la vie du défunt. La bénédiction du cercueil avec l’eau du baptêmeet son encensement viennent manifester, en dernier adieu, notre désir de le confier au Seigneur dans l’espérance de nous revoir.

Pour préparer la célébration, vous serez amenés à rencontrer “l’équipe deuil” de la paroisse.

source : site du diocèse de Chartres.